La thrombose veineuse profonde : la phlebite

Definition

    La thrombose veineuse profonde ou phlebite, est une inflammation d'une veine (atherome) le plus souvent profonde, obliteree par la formation d'un caillot ou thrombus. Ce caillot obstrue totalement ou partiellement la lumiere de la aveine.


Physiopathologie

Mecanisme

  • Le thrombus se forme au niveau d'une valvule, a partir de plaquettes et de globules blancs.
  • Le thrombus peut flotter dans le courant sanguin, on parle de phlebo-thrombose, le risque d'embolie pulmonaire est eleve.
  • Lorsque le thrombus adhere a la paroi, on parle de thrombo-phlebite.
Facteurs favorisants

  • La stase veineuse : ralentissement du flux sanguin du a l'immobilisation profonde : pletre, insuffisance cardiaque droit, varices des membres inferieures, compression veineuse, station assise prolongee.
  • Les lesions parietales : lors d'alterations de la paroi veineuse, lorsque la lesion est infectee, il y a une inflammation et donc un mauvais retour veineux : catheter, perfusion, vieillissement.
  • Les modifications du sang : anomalie biologique de la coagulation, acquisition hereditaire modifiee, prise de progestatif chez la femme.
Les complications

  • Extension de la thrombose aux veines proximales.
  • Embolie pulmonaire par la migration du thrombus dans la veine cave.
  • Maladie post-phlebitique.

Signes cliniques

Stade initial

  • Dissociation pouls/temperature.
  • Douleur au membre inferieur.
  • Signe de Homens : douleur provoquee a la dorsiflexion.
  • Douleur le long du trajet veineux.
  • Pesanteur du mollet : engourdissement.
  • Diminution du ballottement du mollet.
  • Mollet rouge, chaud, tendu.
  • Œdeme qui prend le godet : persistance de la trace du doigt.
  • Paresthesie.
Stade de la thrombophlebite confirmee

  • Douleur sur tout le membre tenace et intense.
  • Impotence fonctionnelle.

Soins infirmiers

La prevention des phlebites

  • Lever precoce.
  • Mobilisation active et passive : contractions regulieres et frequentes, massages, surelevation du pied.
  • Contention des membres : augmenter le retour veineux et donc diminuer l'œdeme.
  • Anticoagulant a visee preventive sur prescription medicale : heparine en sous-cutanee.
Traitement

Les soins particuliers

  • Repos strict au lit car risque d'embolie pulmonaire.
  • Surelevation des pieds.
Le traitement heparinique a visee curative

  • Avant le traitement, il faut avoir un bilan de coagulation en amont : TP, TCA, plaquette, groupe sanguin.

Administration : Debut du traitement par une Heparine de Bas Poids Moleculaire (HBPM) puis relais avec antivitamines K (AVK).

  • En intraveineuse continue au pousse-seringue electrique.
  • En sous-cutanee : la calciparine 2 a 3 injection par 24h.
  • En sous-cutanee : l'heparine fractionne 2 injection par 24 h.

Surveillance :

  • Bon fonctionnement de la SAP (rythme horaire, debit) et des raccords des tubulures.
  • Evaluer le risque hemorragique.
  • Heparinemie : 0,3 a 0,6 UI/L.
  • Plaquette deux fois par semaine.
Education du patient

  • Prevenir sur le risque des traitements : risque hemorragique mineur.
  • Proprietes des anti-vitamines K.
  • Importance de la prise quotidienne du traitement.
  • Necessite de l'examen de contrele.


Voir aussi :

Slidebars
Adchsm

Hi, je suis Samir.

je suis infirmier de sante publique , website designer et android developer.

www.000webhost.com