La sclerose en plaque

Definitions

La sclerose en plaque

    La sclerose en plaque (S.E.P.) est une maladie du systeme nerveux central due a la destruction progressive de la gaine de myeline. Il se forme des "plaques de demyelinisation" disseminees dans le systeme nerveux central.

    Le ralentissement de l’influx nerveux de a ces lesions est responsable des symptemes de la maladie.

La gaine de myeline

    La gaine de myeline est une gaine qui isole electriquement les axones les uns des autres, mais accroet egalement la vitesse du transport electrique. La gaine est composee d'un tres grand nombre de cellules, dites cellules de Schwann, ne se touchant pas.

    L'axone est un prolongement cytoplasmique unique qui transmet l'influx nerveux du corps cellulaires vers l'extremite de l'arborisation. L'axone est protege par la gaine de myeline.


Differentes formes

  • Forme remittente : Apparition de un ou plusieurs symptemes qui disparaissent en 6-8 semaines sans sequelles : evolution par poussees.
  • Forme secondairement progressive : succede a la forme remittente et se caracterise par une progression continue du handicap : evolution par poussees puis installation progressive.
  • Forme primaire progressive : forme d’emblee progressive oe les troubles s’aggravent lentement et d’autres signes apparaissent au cours du tps : evolution directement progressive, pas de poussees.

  • Signes cliniques

  • Poussee : periode de survenue ou d’aggravation de signes neurologique pendant plus de 24h et separee de la derniere poussee d’au moins 1 mois et en dehors d’un episode infectieux.
  • Fatigue : recuperer au mieux, fractionner les activites, faire des pauses.
  • Trouble moteur : souvent aux membres inferieurs, faiblesse musculaire, tremblement, ataxie.
  • Spasticite : raideur des membres avec parfois spasmes, contracture, secousse, douleur.
  • Trouble sensitif : fourmillement, engourdissement, peau cartonnee, baisse de la sensibilite.
  • Trouble de l’equilibre :
  • Trouble cerebelleux : vertige, perte d’equilibre, sensation ebrieuse.
  • Trouble de la coordination des mouvements.
  • Trouble vestibulaire : vertige, nystagmus.
  • Trouble visuel : nevrite optique retrobulbaire, baisse acuite visuel, diplopie, daltonisme.
  • Trouble urinaire : imperiosite mictionnelle, pollakiurie, retention urinaire.
  • Trouble sexuel : baisse de la libido, trouble de l’erection, trouble de la sensibilite genitale.
  • Trouble psychique et cognitif : trouble de l’humeur, angoisse, anxiete, trouble memoire, difficulte de concentration.
  • Trouble du langage : dysarthrie, dysphonie.
  • Trouble de la deglutition.

  • Examens complementaires

  • Ponction lombaire : recherche des anomalies caracteristiques.
  • IRM cerebrale : permet de visualiser les plaques de demyelinisation.

  • Traitements

  • Traitement de la poussee : limiter la duree et l’intensite de la poussee.
  • Corticoede : risque de trouble du rythme, insomnie, hyperglycemie, hypokaliemie, retention hydro-sodee, flush, cephalee, goet metallique dans la bouche.
    • Traitement de fond : ralentir l’evolution naturelle de la maladie : diminuer la frequence des poussees et freiner la progressions de l’handicap.
    • Interferon : immunomodulateur : risque de syndrome pseudo-grippal.
    • Immunosupresseur : risque d’aplasie medullaire, trouble digestif, trouble cardiaque, reaction cutanee.

    Voir aussi :

  • Le systeme nerveux
  • Module Neurologie
  • Slidebars
    Adchsm

    Hi, je suis Samir.

    je suis infirmier de sante publique , website designer et android developer.

    www.000webhost.com