Soins, surveillance et education d'une personne diabetique

Soins de la personne diabetique de type 1 (insulino-dependante)

Les examens sanguins

Le cycle glycemique

    Le cycle glycemique consiste a pratiquer une glycemie plusieurs fois dans la journee afin d'estimer les variations de la glycemie.

    Il se fait le matin a jeun, en pre-prandiale midi et soir (avant le repas) et post-prandiale midi et soir (apres le repas).

L'hyperglycemie provoquee

  L'hyperglycemie provoquee est utilisee dans le depistage du diabete gestationnel. Elle permet d'etudier les variations de la glycemie apres une decharge en glucose.

    Il est parfois couple avec le dosage de l'insulinemie.

    Cet examen se pratique a jeun, quand la personne est a jeun on lui donne 75g de glucose dans de l'eau, on fait un prelevement toutes les 30 minutes pendant 3 heures.

    Il faut bien respecter les horaires et marquer les heures de prelevements sur les tubes.

    La personne ne doit pas etre stresse et n'ait pas suivi un regime en glucide les derniers jours.

L'hemoglobine glycolysee

    L'hemoglobine glycolysee est un examen donnant l'estimation de l'equilibre du diabete sur les 3 mois anterieurs. C'est une fraction d'une part de l'hemoglobine qui capte le glucose.

  • 4 a 6 % chez le sujet normal.
  • 8 % maximum chez le sujet diabetique.
  • Au-dele de 8 % on considere que le sujet est mal equilibre.


Les examens d'urines

Les dosages sur 24h

    Les dosages sur 24h sont realises par une diurese de 24h. On realise :

  • Un ionogramme urinaire.
  • Une glycosurie des 24h.
  • Une proteinurie des 24h a la recherche de micro-albuminurie qui permet de renseigner sur une micro-angiopathie renale.

Dosage avec une bandelette urinaire reactive

    La bandelette urinaire reactive permet de doser la glycosurie et les corps cetonique.

    Elle est realisee le matin et le soir sur des urines fraechement emises.

    Il faut verifier la date de peremption des bandelettes placees a l'abri de la lumiere et de la chaleur. Tout flacon ouvert doit etre utilise dans les 3 mois suivant.

L'angiographie retinienne

    L'angiographie retinienne est un examen tres important, il permet le depistage et la surveillance des retinopathies diabetiques.

    Preparation du patient au niveau des yeux :

  • La pupille doit etre tres dilatee : mettre une goutte de collyre tous les a h pendant 2h avant l'examen.
  • Dans les heures qui suivent l'examen, le patient peut devenir tres jaune.
  • L'analyse d'urine est impossible car fausse par le colorant jaune.


Glycemie capillaire et insulinotherapie

La glycemie capillaire

    La glycemie capillaire permet la surveillance de la maladie et du traitement au quotidien.

    Deroulement de l'examen :

  • Le patient doit se laver les mains, de preference a l'eau chaude pour favoriser la dilatation des capillaires.
  • On pique sur le cete du doigt (on ne pique pas la pulpe pour preserver la sensibilite, on ne pique pas le pouce et l'index).
  • On peut egalement piquer le lobe de l'oreille ou le tranchant de la main.
  • On preleve quelques gouttes de sang que l'on depose sur la bandelette.
  • On lit le resultat sur le lecteur de glycemie.

L'insulinotherapie

    L'insulinotherapie consiste a injecter une ou plusieurs fois par jour de l'insuline afin de maintenir le plus possible la glycemie dans la normale.

    On contrele son efficacite par la glycemie capillaire et l'analyse d'urine.

    L'injection se fait en sous-cutane et peut se pratiquer avec une seringue ou un stylo injecteur.

    Il est important de varier les sites d'injection afin d'eviter l'apparition d'abces ou de lipodystrophies (espece d'amas fibreux).

    L'action de l'insuline est plus ou moins rapide selon le site d'injection, du plus au moins rapide: abdomen, bras, fesses, cuisses.


Soins de la personne diabetique de type 2 (non insulino-dependante)

    Le diabete non insulino-dependant est une maladie que l'on diagnostic difficilement puisqu'elle est asymptomatique. 

    La prise en charge est medicale et paramedicale.

    On traite cette maladie par un regime et des exercices physiques, en cas d'echec, on va joindre des diabetiques oraux.

Les sulfamides hypoglycemiants

    Les sulfamides hypoglycemiants sont utilises pour traiter les diabetes non insulino-dependant dont le pancreas est stimulable.

    Ils comportent le meme risque d'hypoglycemie que l'insuline. Ils ont un effet cumulatifs dans l'organisme qui va majoree le risque hypoglycemique d'autant plus si c'est une personne egee.

    Ils doivent etre pris au milieu du repas.


Les biguanides

    Les biguanides traite un diabete oe le pancreas fonctionne normalement mais avec une quantite de sucre trop grande par rapport a l'insuline disponible. Il ne sert a rien de stimuler le pancreas et le traitement consiste alors a bloquer l'absorption du sucre.

    Ils doivent etre pris au debut du repas. Il y a un risque d'acidose lactique lors de l'absorption d'alcool.


Les inhibiteurs des l'alpha-glucosidases

    Les inhibiteurs de l'alpha-glucosidases jouent un rele de "faux substrat".


Education du patient

Education pour la sante

    L'education pour la sante du patient vise a changer le comportement de celui-ci. Il faut apporter des connaissances concernant la pathologie, apprendre au patient a faire les analyses d'urines et la glycemie capillaire. Enfin, il faut voir avec la personne comment elle integre sa maladie, voir si elle la gere bien.

La surveillance au quotidien

    On etablit une feuille de surveillance des resultats des doses de glycemie capillaire et d'analyses d'urines ainsi que les doses d'insuline injectees. On surveille aussi l'apparition de malaises.

    En cas de malaise hypoglycemique, il faut rapidement donner du sucre (3 pierres soit 15g). Si le malaise a lieu avant le repas, on avance l'heure du repas. Si le malaise a lieu a distance du repas, on donne 3 pierres de sucre et 40g de pain.

Prevention des complications

Complication cutanee

  • Soigner les plaies meme celles sans importance.
  • Hygiene des pieds rigoureuse (risque d'apparition de cors, durillons, ongles incarnes, mycose), eau pas trop chaude, bien secher les pieds, mettre de la creme hydratante si pieds secs. Etre vigilant a l'apparition d'une douleur et rougeur. Eviter que la personne marche les pieds nus, lui mettre des chaussures aerees et confortables.
  • Varier les sites de ponctions ou d'injections.

Complication infectieuse

  • Risque d'infection en raison de la presence excessive de glucose et de la mauvaise circulation peripherique. Les microorganismes voient leur croissance favorisee par la stase veineuse et le substrat sucre.
  • Varier les sites de ponctions ou d'injections.
  • Consulter un dentiste tous les 6 mois pour verifier la presence de caries.

Complication oculaire

  • Consulter un ophtalmologue tous les ans, si diminution de l'acuite visuelle modifiant la perception des couleurs, notamment le bleu et le vert.

<="" p="">

Voir aussi :


 

Slidebars
Adchsm

Hi, je suis Samir.

je suis infirmier de sante publique , website designer et android developer.

www.000webhost.com