La nutrition parenterale

Definition

    La nutrition parenterale est une methode de substitution de l'alimentation enterale permettant d'apporter tous les nutriments necessaires e l'organisme afin d'atteindre et de respecter un etat nutritionnel correspondant aux besoins et aux caracteristiques du patient, par voie intraveineuse via une catheter veineux court (perfusion intraveineuse), une catheter central ou une chambre implantable.

Cadre legislatif

  • Administration de l'alimentation releve du rele propre : art. R.4311-5 decret 2004-802 du 29/07/2004.

Indications

  • Alimentation enterale impossible.
  • Toutes les pathologies qui sont responsables d'un bilan calorico-azotee et hydroelectrolytiques negatives (par defaut d'apport ou exces de perte) :
  • Defaut d'apport : anorexie, senilite, lesion au niveau de la partie superieur du tube digestif.
  • Exces de perte : perte extra-digestives, diarrhee aqueuse, medicaments d'absorption intestinale.

Materiel

  • Les apports nutritifs :
  • Association de solutes glucidiques, protidiques et lipidiques :
  • Glucides : G5%, G10%, G15%, G30% ou G50%.
  • Lipides : emulsions de triglycerides en phase aqueuse stabilisees par des phospholipides d'œuf ou de soja.
  • Protides : solutions d'acides amines.
  • Melanges nutritifs pret e l'emploi :
  • Binaires : lipides et protides (il faut alors rajouter des glucides).
  • Ternaires : lipides, protides et glucides.
  • Apports en micronutiments :
  • Electrolytes : sodium, potassium, calcium, magnesium, phosphore.
  • En fonction de l'ege, de la pathologie et des pertes digestives et urinaires.
  • Oligoelements.
  • Rele important, notamment le zinc et le selenium (immunite, fonction myocardique).
  • Vitamines : 
  • Vitamine A (retinol) : impliquee dans les processus de croissance et de differenciation cellulaires, et dans les mecanismes physiologiques de la vision.
  • Vitamine B1 (thiamine) : en association avec l’ATP, formation d’un coenzyme intervenant dans le metabolisme des hydrates de carbone. Facteur regulateur energetique du glucose. Elle possede un rele dans la neurotransmission.
  • Vitamine B2 (riboflavine) : action de coenzyme dans le metabolisme energetique cellulaire, les systemes de respiration tissulaires et le metabolisme des macro-nutriments. Facteur de croissance cellulaire.
  • Vitamine B3 (PP ou niacine) : composant des coenzymes NAD et NADP intervenant dans les reactions d’oxydo-reduction essentielles pour le metabolisme des macro-nutriments et la respiration tissulaire. Previent la pallagre, maladie due a une carence en vitamine PP se traduisant par des erythemes en plaques, des gastro-enterites, des troubles nerveux et l'inflammation de la bouche et de la langue.
  • Vitamine B5 (acide pantothenique) : precurseur du coenzyme A intervenant dans le metabolisme d’oxydation des hydrates de carbone, la neoglucogenese et la synthese des acides gras, des sterols, des hormones steroedes et des porphyrines.
  • Vitamine B6 (pyridoxine) : coenzyme dans le metabolisme des proteines, des hydrates de carbone et des graisses. Previent la carence responsable d'apparition de polynevrites dans l'ethylisme.
  • Vitamine B8 (biotine) : liee a au moins quatre enzymes, intervient dans le metabolisme energetique dont la neoglucogenese. Previent la carence responsable d'acidose metabolique.
  • Vitamine B9 (acide folique) : source exogene necessaire pour la synthese des nucleoproteines et le maintien d’une erythropoeese normale.  Previent la carence responsable d'anemies macrocytaires.
  • Vitamine B12 (cobalamine) : source exogene necessaire pour la synthese des nucleoproteines et de la myeline, la reproduction cellulaire, la croissance et le maintien d’une erythropoeese normale. Previent la carence responsable d'anemies macrocytaires.
  • Vitamine C (acide ascorbique)  : proprietes anti-oxydantes, essentielle pour la formation et le maintien des substances intercellulaires et du collagene, la biosynthese des catecholamines, la synthese de la carnitine et des steroedes, le metabolisme de l’acide folique et de la tyrosine. Antiasthenique.
  • Vitamine D : regulation du metabolisme du calcium et du phosphore au niveau des os et des reins.
  • Vitamine E (tocopherol) : proprietes anti-oxydantes empechant la formation de produits d’oxydation toxiques et protegeant les constituants cellulaires.
  • Vitamine P : protege la permeabilite vasculaire et sert egalement de facteur d'economie de la vitamine C.
  • Materiel divers :
  • Tubulure.
  • Antiseptique.
  • Compresses sterile.
  • Pied a perfusion.
  • Sac a elimination des dechets.
  • Necessaire a l'hygiene des mains.

Slidebars
Adchsm

Hi, je suis Samir.

je suis infirmier de sante publique , website designer et android developer.