Le ionogramme sanguin



Interet du ionogramme sanguin

    Le ionogramme est le dosage des principaux constituants ionique du sang. Ce dosage sert a :

  • Depister un desequilibre hydro-electrolytique pouvant entraener des consequences sur le metabolisme.
  • Surveillance des apports hydriques par perfusion.

Le sodium (Na) : la natremie

Norme biologique

  • 133 - 143 mmol / L

Interet du dosage

    Le sodium est le principal cation du secteur extracellulaire. 

  • Hyponatremie :
  • Consequence d'un deficit d'apport de sodium. : pertes digestives, renales.
  • Consequence d'une augmentation de la quantite d'eau (hyperhydratation) : insuffisance cardiaque, renale, hepatique; œdemes.
  • Hyponatremie de dilution.
  • Hypernatremie :
  • Consequence d'une diminution de la quantite d'eau (deshydratation) : pertes digestives, diminution d'apport hydrique, perte d'eau importante, sudation.
  • Consequence d'une surchage de sodium.

Le potassium (K) : la kaliemie

Norme biologique

  • 3,5 - 5 mmol / L

Interet du dosage

    Le potassium est le principal cation du secteur intracellulaire.

  • Hypokaliemie :
  • Deficit d'apport potassique.
  • Perte digestive.
  • Perte renale.
  • Hyperglycemie.
  • Hyperkaliemie
  • Exces d'apport potassique.
  • Defaut d'elimination renale et/ou digestive.
  • Hemolyse.
  • Exercices intenses.

Le bicarbonate (HCO3-) : le bicar

Norme biologique

  • 23 - 29 mmol / L

Interet du dosage

    La reserve alcaline est le taux de bicarbonate de sodium : resultat de l'association de la transformation du CO2  en acide carbonique et du sodium.  C'est une forme de transport du CO2 dans le sang.

    Il permet de depister un desequilibre du systeme tampon, capable de compenser les variations de production et d'elimination des ions H +, pour le maintien du pH de l'organisme.

  • Augmentation des bicarbonates :
  • Insuffisances respiratoires chroniques.
  • Alcaloses metaboliques par vomissements repetes ou diarrhees.
  • Diminution des bicarbonates :
  • Acidoses metaboliques.
  • Acidocetoses chez le diabetique.
  • Etats de choc (acidose lactique).
  • Insuffisance renale.
  • Insuffisances hepatiques severes.
  • Certaines intoxications.
  • Hyperventilations chroniques.

Le chlore (cl-) : la chloremie

Norme biologique

  • 98 - 106 mmol / L

Interet du dosage

  • Hypochloremie :
  • Consequence d'un deficit d'apport de sodium. : pertes digestives, renales.
  • Consequence d'une augmentation de la quantite d'eau (hyperhydratation) : insuffisance cardiaque, renale, hepatique; œdemes.
  • Hyponatremie de dilution.
  • Hyperchloremie :
  • Consequence d'une diminution de la quantite d'eau (deshydratation) : pertes digestives, diminution d'apport hydrique, perte d'eau importante, sudation.
  • Consequence d'une surchage de sodium.

Le calcium (Ca) : la calcemie

Norme biologique

  • 2,2 - 2,6 mmol / L

Interet du dosage

    Le calcium joue un rele fondamentale dans laformation et la mineralisation des os, mais aussi dans la transmission de l'influx nerveux.

  • Hypercalcemie :
  • Metastases osseuses et le myelome.
  • Hyperparathyroedie.
  • Intoxication par la vitamine D et l’absorption de calcium et d’alcalins.
  • Immobilisation prolongee.
  • Acromegalie.
  • Hyperthyroedie.
  • Hypocalcemie :
  • Malabsorptions digestives.
  • Insuffisance renale chronique.
  • Hypoparathyroedie.
  • Cancer medullaire de la thyroede.

Le magnesium (Mg) : la magnesemie

Norme biologique

  • 0,75 - 1 mmol / L

Interet du dosage

    Le magnesium joue un rele dans nombreuses reactions enzymatiques de l’organisme : 

  • excitabilite neuro-musculaire : rele anti-tetanisant.
  • agregation des plaquettes sanguines : rele dans la formation du clou plaquettaire.
  • antagoniste de certains effets du calcium.
  • Augmentation du magnesium :
  • Absorption contenant du magnesium.
  • Diminution du magnesium :
  • Diminution de l’absorption digestive :
  • Dans les maladies de l’intestin grele.
  • Dans les malnutritions.
  • En cas d’insuffisance renale.
  • Par perte urinaires excessives.
  • Maladies renales.
  • Diuretiques.
  • Hypercalcemies.
  • Avec la prise de certains medicaments.

Le phosphore  (P) : la phosphoremie

Norme biologique

  • 0,8 - 1,3 mmol / L

Interet du dosage

    Le phosphore joue un rele avec le calcium dans le maintient de la structure osseuse. Il fournit egalement aux cellules de l'organisme l’energie directement accessible par l’ATP (Adenosine Tri Phosphate : "carburant" des muscles).

  • Hypophosphoremie :
  • Alimentation enterale ou parenterale prolongee (il y a necessite d’apport de phosphore).
  • Decompensations de diabete.
  • Hyperparathyroidie.
  • Certaines formes de rachitisme de l’enfant et l’hypovitaminose D chez l’adulte.
  • Alcoolisme chronique.
  • Prise de medicaments antiacides.
  • Hyperphosphoremie :
  • Liberations osseuses importantes.
  • Destruction osseuse importante, en particulier les metastases osseuses
  • Osteoporose.
  • Augmentation de la production :
  • Apres un effort important (avec parfois des lesions des fibres musculaire)
  • Chimiotherapies.
  • Diminution de l’elimination renale dans l’insuffisance renale chronique.

Slidebars
Adchsm

Hi, je suis Samir.

je suis infirmier de sante publique , website designer et android developer.

www.000webhost.com