Les etats de chocs

Definition

    L’etat de choc se caracterise par une defaillance de la microcirculation, responsable d’une hypoperfusion cellulaire aigue et durable. L’apport d’oxygene aux cellules n’est plus adapte a leurs besoins : il y a une souffrance cellulaire.

    Souffrance cellulaire par :

  • Defaut de perfusion tissulaire a l’origine d’un manque d’apport en oxygene.
  • Defaut de production d’adenosine tri-phosphate (ATP) : carence d’energie pour la cellule.

  • Causes des etats de chocs

        Baisse du transport de l’oxygene par :

  • Baisse du debit cardiaque : choc cardiogenique.
  • Baisse du volume sanguin circulant : choc hypovolemique.
  • Baisse du tonus vasculaire : choc vasoplegique / anaphylactique.
  • Baisse de l’extraction de l’oxygene : choc septique.

  • Signes cliniques

  • Tachycardie.
  • Hypotension.
  • Dyspnee a type de polypnee.
  • Signe d’hypoperfusion tissulaire :
  • Peleur, teint cireux.
  • Extremites froides, cyanosees.
  • Marbrures predominantes aux genoux.
  • Oligo-anurie.
  • Signe de gravite : trouble de la conscience, anomalie de l'electrocardiogramme, intensite des signes cliniques.

  • Examens complementaires

  • Lactate : augmentation : marqueur de l’hypoxie tissulaire et donc de l’hypoperfusion.
  • Metabolisme : acidose, hyperkaliemie.
  • Rein : augmentation de l’uree et de la creatinine.
  • Foie : augmentation des transaminases.
  • Pancreas : augmentation de la lipasemie.
  • Coeur : augmentation de la troponine.

  • Le choc cardiogenique

        Le choc cardiogenique est un defaut de perfusion tissulaire par defaillance de la pompe cardiaque et chute du debit cardiaque.

    Etiologies

  • Defaut d’inotropisme (force de contraction) du ventricule gauche (infarctus, angor).
  • Obstacle a l’ejection du ventricule droit (embolie pulmonaire).
  • Trouble du rythme.
  • Signes cliniques

  • Signes de choc :
  • Tachycardie.
  • Hypotension.
  • Dyspnee a type de polypnee.
  • Signe d’hypoperfusion tissulaire :
  • Peleur, teint cireux.
  • Extremites froides, cyanosees.
  • Marbrures predominantes aux genoux.
  • Oligo-anurie.
  • Insuffisance ventriculaire gauche : œdeme aigu du poumon.
  • Insuffisance ventriculaire droite : turgescence jugulaire, reflux hepatojugulaire, hepatomegalie.
  • Traitements

  • Oxygenation.
  • Traitement etiologique.
  • Traitement symptomatique : sedation pour diminuer les besoins en oxygene.
  • Traitement specifique : augmenter le debit cardiaque.
  •  

    Le choc hypovolemique

        Le choc hypovolemique est un defaut de perfusion tissulaire par baisse brutale et importante de la masse snaguine.

    Etiologies

  • Hemorragie.
  • Vomissement.
  • Diarrhee.
  • Signes cliniques

  • Signes de choc :
  • Tachycardie.
  • Hypotension.
  • Dyspnee a type de polypnee.
  • Signe d’hypoperfusion tissulaire :
  • Peleur, teint cireux.
  • Extremites froides, cyanosees.
  • Marbrures predominantes aux genoux.
  • Oligo-anurie.
  • Signe de l’etiologie : hemorragie, vomissement, diarrhee.
  • Traitements

  • Oxygenation.
  • Remplissage vasculaire.
  • Traitement etiologique : transfusion en cas de choc hemorragique.

  • Le choc vasoplegique

        Le choc vasoplegique est un defaut de perfusion tissulaire par une perte du tonus vasomoteur et/ou une vasodilatation peripherique intense.

        Le choc anaphylactique est un choc vasoplegique. C’est la manifestation la plus grave de l'hypersensibilite immediate.

    Signes cliniques

  • Manifestation cutanee : erytheme, prurit, urticaire, œdeme.
  • Manifestation respiratoire : toux, polypnee, stridor.
  • Manifestation digestive : diarrhee, nausee, vomissement, douleur abdominale.
  • Manifestation neurologique : malaise, coma.
  • Manifestation cardio-circulatoire : tachycardie, pouls filant, hypotension.
  • Signes de choc :
  • Tachycardie.
  • Hypotension.
  • Dyspnee a type de polypnee.
  • Signe d’hypoperfusion tissulaire :
  • Peleur, teint cireux.
  • Extremites froides, cyanosees.
  • Marbrures predominantes aux genoux.
  • Oligo-anurie.
  • Traitements

  • Oxygenation.
  • Remplissage vasculaire.
  • Corticoede.
  • Evitement de l’allergene.

  • Le choc septique

        Le choc septique est un defaut de perfusion tissulaire en relation avec une infection.

    Signes cliniques

  • Signes de choc :
  • Tachycardie.
  • Hypotension.
  • Dyspnee a type de polypnee.
  • Signe d’hypoperfusion tissulaire :
  • Peleur, teint cireux.
  • Extremites froides, cyanosees.
  • Marbrures predominantes aux genoux.
  • Oligo-anurie.
  • Hypotension persistante malgre un remplissage vasculaire.
  • Traitements

    • Antibiotique.
    • Ventilation artificielle.
    • Analgesie, sedation.
    • Amine.
    • Alimentation artificielle.
    • Insuline.
    • Anti-inflammatoire.
    • Anticoagulant.
    • Anti-oxydant (vitamines).
    • Anti-ulcereux.
    • Insuline.

    •  

    Adchsm

    Hi, je suis Samir.

    je suis infirmier de sante publique , website designer et android developer.

    www.000webhost.com