L'endoscopie par voie haute : la fibroscopie œso-gastro duodenale

Definition

    L'endoscopie par voie haute ou fibroscopie œso-gastro duodenale (FOGD) est un examen endoscopique qui permet d'explorer les visceres creux (œsophage, pylore, bulbe, duodenum) et eventuellement pratiquer des biopsies ou des scleroses grece a l'introduction d'un endoscope.


Indications

Diagnostics

  • Gastrites.
  • Cancers œso-gastro duodenaux.
  • Ulceres gastro-duodenaux.
  • Varices œsophagiennes.
  • Hemorragies digestives hautes.
  • Therapeutiques

  • Dilatation œsophagienne.
  • Pose de prothese œsophagienne.
  • Destruction des tumeurs inoperables.
  • Scleroses de varices œsophagiennes.
  • Ablation de polypes et de corps etrangers.
  • Surveillances

  • Post-operatoire.
  • Prevention par rapport aux maladies hereditaires.

  • Contre-indications

  • Insuffisance respiratoire grave.
  • Trouble du rythme cardiaque grave.
  • Trouble de l'hemostase grave.

  • Materiel

  • Fibroscope de taille adaptee : c'est un tube souple d'environ 1m20 et de 7 a 13mm de diametre. Une extremite comporte les manettes d'orientation de l'appareil et les manettes d'insufflation et d'aspiration, le canal a biopsie et l'optique. L'autre extremite comporte deux faisceaux de fibres (lumiere et image).
  • Necessaire au lavage.
  • Source de lumiere et appareil a insuffler de l'air.
  • Necessaire a l'aspiration.
  • Un cale dents (pour eviter les morsures de l'endoscope).
  • Linge pour proteger le patient des ecoulements de salives.
  • Suivant le cas :

  • Brosses pour nettoyage des canaux.
  • Anse diathermique (ablation de polype par electrocoagulation).
  • Flacons pour prelevements : examens.
  • Bougies de Savary et ballonnets pour dilatation de stenose.
  • Aiguilles pour scleroses et produit sclerosant.
  • Prevoir :

  • Chariot d'urgence.
  • Source d'oxygene.
  • Un scope.
  • Defibrillateur.
  • Oxymetre de pouls.

  • Preparation du patient

    Preparation psychologique

  • Expliquer le but et le deroulement de l'examen
  • Expliquer les consignes et la preparation colique.
  • Si examen sans anesthesie generale, prevenir du caractere douloureux de l'examen, de l'evacuation de gaz lors de l'examen.
  • Rassurer le patient.
  • Preparation physique

  • Patient a jeun 8 heures avant l'examen.
  • Faire uriner avant l'examen.
  • Oter protheses dentaires, lunettes, lentilles.
  • Appliquer prescription medicale si besoin (anxiolytique).
  • Dossier complet :
  • E.C.G., radiographie pulmonaire.
  • Ionogramme, NFS, plaquette.
  • Groupe sanguin, rhesus, RAI.
  • Bilan de coagulation : TP, TCA.
  • Verifier les allergies aux anesthesiques.

  • Deroulement de l'examen

  • Installer le patient en decubitus lateral gauche.
  • Mettre protection sur le patient.
  • Pose d'une voie d'abord veineuse sur prescription medicale.
  • Anesthesie locale au fond de la gorge avec un spray de xylocaene (diminue reflexe nauseeux).
  • Le medecin lubrifie le fibroscope avec de la xylocaene gel.
  • Maintenir la tete en anteflexion.
  • Fibroscope introduit a travers la cale des dents.
  • Demander au patient de deglutir : progression du fibroscope jusqu'au duodenum (insufflation d'air pour deplisser les parois de l'estomac).
  • Si biopsie, introduire les differents instruments et effectuer les prelevements.

  • Complications et surveillances

  • Faire cracher si besoin.
  • Si anesthesie locale : a jeun pendant 30 minutes. Test de deglutition : faire boire de l'eau.
  • Si pas d'anesthesie : realimentation immediate possible.
  • Si polypectomie : a jeun pendant 12 heures. Alimentation lactee froide.
    • Pneumopathie : surveillance de la respiration et de la temperature car risque d'hyperthermie.
    • Perforation ou fissure de l'œsophage : emphyseme cutane cervicale (dilatation anormale pouvant aller jusqu'e des infiltrations d'air), signe sur le plan respiratoire, douleur abdominale.
    • Hemorragie : hematemese, pouls (tachycardie), tension arterielle (hypotension), coloration des teguments.
    • Nausee, toux reflexe, ballonnement transitoire.
     

    Nettoyage et desinfection de l'endoscope

     1ere etape : pre-traitement :

  • Immediate apres utilisation.
  • Essuyage de la partie externe de l'appareil et rineage a l'eau.
  • Aspiration des canaux et de la lumiere de l'endoscope : test d'etancheite.
  • Trempage, lavage, brossage de l'endoscope dans un detergent.
  • 2e etape : rineage :

  • Rineage abondant a l'eau pour eliminer toutes traces de detergent.
  • 3e etape : desinfection :

  • Ports de gants a usage unique propres ou steriles.
  • Trempage dans une solution de produit desinfectant  pendant 20 min.
  • Irrigation des canaux et de la lumiere en eliminant les bulles d'air.
  • 4e etape : rineage terminal :

  • Ports de gants.
  • Rineage abondant a l'eau sterile ou filtre.
  • Sechage a l'air medical.
  • Contrele de l'appareil (orifices, fonctionnement, optiques terminaux).
  • 5e etape : le stockage :

  • A l'abri de la lumiere.
  • A l'abri de toutes sources de contamination microbienne.
  • Si stockage superieur a 12 heures, on refait une nouvelle desinfection.

  • Voir aussi :

  • L'appareil digestif
  • Examens medicaux : l'endoscopie
  • Module Gastro-enterologie
  •  

    Slidebars
    Adchsm

    Hi, je suis Samir.

    je suis infirmier de sante publique , website designer et android developer.

    www.000webhost.com