L'embolie pulmonaire

Definition

    L'embolie pulmonaire est une obliteration brusque du tronc ou d'une bronche de l'artere pulmonaire par des emboles provenant le plus souvent de thrombus veineux ou des cavites cardiaques.

    Il s'agit d'une urgence medicale : risque d'arret cardio-respiratoire.


Physiopathologie

Le caillot

    Le caillot sanguin ou thrombus est forme au niveau d'une veine. Le thrombus se detache et migre jusqu'aux veines caves du cœur. Le caillot obstrue l'artere pulmonaire.


Consequences physiopathologiques

Consequences immediates

  • Repercussion sur l'hemodynamique car il y a une hypertension arterielle pulmonaire.
  • Insuffisance cardiaque droite.
  • Dilatation des cavites cardiaques.
  • Perturbation de l'equilibre : hypoxie et hypocapnie.
  • Chute de la pression arterielle dans l'aorte et ses branches.
  • Hyperventilation : dyspnee a type de polypnee.
Consequences secondaires

  • Infarctus pulmonaire, qui en general apparaet a la 36e heure : thrombus dans l'artere qui provoque une necrose au niveau des poumons.

Le mecanisme physiopathologique de l'embolie pulmonaire


Facteurs favorisants

  • Phlebite : thrombose des membres inferieurs et du petit bassin.
  • Alitement prolonge.
  • Chirurgie abdominaux-pelvienne et orthopedique.
  • Trouble de la coagulation.

Signes cliniques

  • Douleur thoracique brutale, constrictive.
  • Dyspnee a type de polypnee.
  • Hypotension.
  • Tachycardie.
  • Angoisse.
  • Syncope : perte brutale de connaissance due a la diminution de la perfusion cerebrale.
  • Hemoptysie : expectoration de sang de e un saignement des voies respiratoires.
  • Hypoxie.
  • Fievre.
  • Toux seche.

Examens complementaires


Soins infirmiers

Conduite a tenir

  • Position assise ou demi-assise.
  • Oxygenotherapie en continu a 6-9 l/min.
  • Prendre la tension arterielle et la frequence cardiaque, amplitude et frequence respiratoire, saturation en oxygene.
  • Mettre le patient sous monitoring et effectuer une electrocardiographie (ECG).
  • Pose d'une voie d'abord de gros calibre.
  • Prelevement sanguin par ponction veineuse : D-Dimeres, enzyme cardiaque (CPK, troponine), ionogramme, hemogramme, hemostase.
  • Prelevement sanguin par ponction arterielle pour gazometrie.
  • Radiographie pulmonaire.
Embolie pulmonaire de gravite moyenne

  • Repos strict au lit pendant une semaine.
  • Bande de contention lors des leves.
  • Oxygenotherapie.
  • Surveiller l'hemostase : epistaxis, gingivorragie, hematurie, hematemese (vomissement de sang).
Traitement

  • Anticoagulant pour lutter contre la thrombose.
  • Sedatif pour lutter contre la douleur.
Embolie pulmonaire de forme grave

  • Repos strict au lit.
  • Oxygenotherapie.
  • Traitement du collapsus : assistance circulatoire avec remplissage.
  • Monitoring.
Traitement

  • Heparinotherapie.
  • Thrombolitique.
  • Antalgique voir morphine.
  • Embolectomie.

Avenir du patient

  • Traitement anticoagulant pendant 24 a 48 heures.
  • Bande de contention.
  • Lever precoce.
  •  

Slidebars
Adchsm

Hi, je suis Samir.

je suis infirmier de sante publique , website designer et android developer.

www.000webhost.com