Les complications post-anesthesique

Les complications respiratoires

Les facteurs de risque

    La plupart des complications respiratoires sont liees a des surdosages.

Les facteurs de risque sont :

  • Age >60 ans.
  • Obesite.
  • Diabete.
  • Interventions de plus de 4h.
  • Nature de l’acte operatoire.
  • Chirurgie abdominale.
  • Chirurgie ORL.
  • Chirurgie de l’enfant.
  • Chirurgie en urgence.
  • Type d’anesthesie.
  • Agents a longue duree d’action.
  • Surdosage.
  • Curarisation prolongee.
Les effets residuels de l’anesthesie sur la fonction respiratoire

    Les anesthesiques :

  • Depriment les chemorecepteurs peripheriques et des centres respiratoires et diminuent ainsi la reponse a l’hypoxie et e l’hypercapnie.
  • Reduisent le tonus dilatateur des muscles des voies aeriennes superieures entraenant une obstruction par collapsus.
  • Depriment le reflexe de deglutition.

    Toutes ces alterations sont majorees par :

  • L’ege avance du patient.
  • L’alteration de la mecanique respiratoire.
  • L’alteration du parenchyme pulmonaire.
  • L’obesite.
  • Le syndrome d’apnee du sommeil.
L'obstruction des voies aeriennes

Causes

    L'obstruction des voies aeriennes est la complication respiratoire postoperatoire la plus frequente, son mecanisme est semblable a celui du syndrome d’apnees du sommeil associant :

  • Hypotonie de la musculature oropharyngee
  • Depression des mecanorecepteurs.

Autres causes :

  • Laryngospasme surtout chez l'enfant.
  • Paralysie recurrentielle apres thyroedectomie
  • Hematome ou d’un oedeme de la langue ou de l’oropharynx apres chirurgie  endobuccale ou intubation difficile.
Traitement

  • Mise en place d’une canule oro ou nasopharyngee.
  • Hyperextension de la tete.
  • Injection d’antagonistes des curares ou des morphiniques.
  • Reintubation.
L'hypoxemie postoperatoire

Facteurs predisposants

  • Duree de l’anesthesie de plus de 2h.
  • Anesthesie generale.
  • Age.
  • Tabagisme.
  • Obesite.
Facteurs aggravants

  • Frissons post-anesthesiques.
  • Bas debit cardiaque.
  • Pneumothorax.
  • Atelectasie segmentaire ou pulmonaire.
  • Intubation selective.
  • Bronchospasme.
  • Œdeme pulmonaire.
L'inhalation du contenu gastrique

Signes cliniques

  • Acces de toux.
  • Presence de sibilants a l’auscultation pulmonaire.
  • Desaturation <90%.
  • Presence de liquide gastrique dans les voies aeriennes.
  • Existence d’un infiltrat sur la radiographie pulmonaire.

Les complications cardiaques

    Le reveil constitue une epreuve d’effort pour le myocarde : l’agitation, les frissons, l’hypercatecholaminemie augmentent :

  • La consommation d’oxygene
  • La frequence cardiaque
  • Les besoins en oxygene du myocarde.
  • Le travail du ventricule gauche.

    Le reveil s’accompagne d’une augmentation de la precharge (force de distension qui etire le muscle ventriculaire avant son excitation electrique et avant sa contraction) en raison :

  • Levee de l’effet vasoplegique des anesthesiques.
  • Arret de la ventilation en pression positive.
  • Veinoconstriction peripherique.
L'hypotension arterielle

Facteurs de risque

  • Hypotension peroperatoire.
  • Chirurgie abdominale ou gynecologique.
  • Sexe feminin.
  • Score ASA eleve.
Causes

  • Hypovolemie, absolue par compensation insuffisante des pertes ou relative par effet vasoplegiant residuel.
  • Hemorragie postoperatoire, a un choc septique ou e un choc cardiogenique.
Traitement

  • Remplissage vasculaire par cristalloedes.
  • Evaluation de la precharge ventriculaire en cas de persistance.
  • Vasopresseurs utiles dans environ 20% des cas.
L'hypertension arterielle

Facteurs de risque

  • Age avance.
  • Score ASA 3 ou 4.
  • Antecedents d’hypertension arterielle ou pathologie renale preexistante.
Causes

  • Douleur.
  • Hypercapnie.
  • Hypoxie.
  • Nausees et vomissements postoperatoires.
Risques et complications

  • Hemorragie.
  • Infarctus du myocarde.
  • Defaillance cardiaque.
  • Troubles du rythme.
Traitement

  • Analgesie efficace.
  • Vasodilatateurs comme les derives nitres ou les anticalciques.
Les troubles du rythme cardiaque

  • Tachycardie sinusale :
  • Interventions realisees en urgence ou qui ont dure plus de 4h.
  • Hypovolemie.
  • Hypoventilation.
  • Reveil agite.
  • Bradycardie sinusale :
  • En cas de traitement par betabloqueurs.
  • Sujet ege.
  • Patients ASA 1 ou 2.
  • Extrasystoles ventriculaires.
  • Arythmies ventriculaires graves :
  • Favorisees par l’hypokaliemie, l’hypoxie et les troubles
    metaboliques.
Les accidents cardiaques severes

    L’ischemie myocardique et la defaillance cardiaque sont rares. L’ischemie myocardique doit etre prevenue par :

  • Une stabilite tensionnelle.
  • Une normoxie.
  • L’absence de frisson et donc un reveil complet seulement apres normothermie.
  • Le traitement des troubles du rythme.

Les complications neurologiques

    L’anesthesie generale de par les effets pharmacodynamiques des anesthesiques utilises induit un dysfonctionnement cerebral majeur transitoire dont la recuperation est plus ou moins rapide suivant les patients.

La confusion mentale

    La confusion mentale qui est un syndrome cerebral organique transitoire de survenue brutale et d’evolution fluctuante associe cliniquement :

  • Une baisse de la vigilance.
  • Des troubles mnesiques.
  • Une baisse de l’attention.
  • Une desorientation temporospatiale.
  • Des troubles du comportement.
  • Des troubles du sommeil.
L'agitation postoperatoire

    L’agitation postoperatoire est une urgence medicale qui peut compromettre le pronostic vital ou fonctionnel ; elle se traduit par :

  • Hyperactivite motrice, spontanee ou reactionnelle, sans cause apparente, qui s’accompagne le plus souvent de confusion mentale ; les causes evidentes (globe vesical, douleur violente) doivent etre eliminees.

Les complications thermiques

L'hypothermie et les frissons

    Une hypothermie moderee comprise entre 34 et 36eC s’observe chez 50% des patients anesthesies ; les causes en sont :

  • Vasodilatation peripherique et redistribution de la temperature.
  • Abaissement du seuil de declenchement des reponses physiologiques e une hypothermie.
  • Abolition des mouvements volontaires et du frisson.
  • Temperature ambiante trop froide.
  • Apports liquidiens massifs hypothermes.
Consequence de l'hypothermie et des frissons au reveil post-anesthesique

  • L’hypothermie retarde le reveil en abaissant la MAC (Monitored Anesthesia Care : suivi de soins d'anesthesie) des halogenes et fait apparaetre une curarisation residuelle au reveil.
  • La depense energetique necessaire au retablissement de la normothermie majore la consommation en oxygene.
  • Le frisson s’accompagne d’une hypercatecholaminemie et d’une vasoconstriction entraenant une augmentation de la pression arterielle et du debit cardiaque. Le frisson repond bien aux morphiniques et aux alpha-2 agonistes.

Les complications digestives

Les nausees et les vomissements postoperatoires : NVPO

Facteurs de risque

  • Jeune ege.
  • Femme en periode d’activite genitale.
  • Sujet anxieux en preoperatoire.
  • Antecedent de mal des transports.
  • Absence de tabagisme.
Traitement

  • Agonistes dopaminergiques : Droperidol
  • Antagonistes specifiques des recepteurs 5-HT3 de la serotonine : Setrons.

Les complications urinaires

Facteurs favorisants

  • Anesthesie rachidienne.
  • Hypovolemie peroperatoire.
  • Ischemie renale.
  • Utilisation de produits potentiellement nephrotoxiques (antiinflammatoires, aminosides, produits de contraste).

Le retard de reveil

    Le retard de reveil est le plus souvent de a :

  • Surdosage absolu ou relatif en anesthesiques en rapport avec :
  • Approfondissement excessif de l’anesthesie devant des manifestations cardiovasculaires.
  • Interactions medicamenteuses :
  • Prise anterieure de psychotropes.
  • Potentialisation des hypnotiques par les morphiniques.
  • Premedication par une benzodiazepine de demi-vie longue.
  • Desordres metaboliques peroperatoires :
  • Hypoglycemie.
  • Hyponatremie.
  • Insuffisance hepatique.
  • Desordres neurologiques peroperatoires notamment AVC apres neurochirurgie ou chirurgie carotidienne ou cardiaque.
  •  

Slidebars
Adchsm

Hi, je suis Samir.

je suis infirmier de sante publique , website designer et android developer.

www.000webhost.com