La chambre implantable

Definition

    La chambre implantable ou chambre a cather implantable (CCI) est un reservoir d’acces vasculaire central, implante sous la peau, pour l'injection de medicaments.

Cadre legislatif

  • Prelevements sanguins relevant du rele sur prescription medicale : art. R.4311-7 decret 2004-802 du 29/07/2004.
  • Injections relevant du rele sur prescription medicale : art. R.4311-7 decret 2004-802 du 29/07/2004.
  • Surveillance relevant du rele propre infirmier : art. R. 4311-5 decret 2004-802 du 29/07/2004.

  • Objectifs

  • Acces repete au systeme vasculaire.
  • Realisation de traitement ambulatoire.
  • Augmenter le confort du patient.
  • Reduire le risque infectieux.

  • Indications

  • Preserver le capital veineux.
  • Injections et perfusions medicamenteuses en continues.
  • Chimiotherapie anti-cancereuse.
  • Alimentation parenterale.
  • Faire des prelevements sanguins.

  • Contre-indications

  • Allergie au silicone.
  • Trouble de la coagulation.
  • Compression vasculaire.
  • Hemophilie.

  • Descriptif de la chambre implantable

        La chambre implantable est constituee de 3 parties :

  • La chambre ou reservoir compose du septum en silicone : partie superieur oe sont faites les injections, constituee d'une membrane en silicone auto-obstructive.
  • Le catheter : en silicone ou en polyurethane radio-opaque qui relie la chambre au reseau veineux, il est fixe a la chambre par un systeme de verrouillage en acier.
  • Le systeme de verrouillage.
  • Les lieux d'implantation

  • Thoracique : veine sous-claviere ou veine jugulaire.
  • Iliaque : veine iliaque, veine cave inferieur.
  • Intra arteriel : in situ a un organe.
  • Intra peritoneal : dans le peritoine.
  • Intra rachidien : pour un traitement antalgique, canal arachnoedien.

  • Risques et Complications

  • Infection :
  • Asepsie rigoureuse, environnement propre, materiel sterile a usage unique.
  • Desinfection de la peau.
  • Mettre un masque au patient et lui faire tourner la tete.
    • Risque de retournement de la chambre implantable :
    • Avant de la manipuler, reperer obligatoirement la chambre entre 2 doigts.
    • Pour piquer, ne jamais lecher la chambre et toujours la maintenir.
    • Pour depiquer, ne jamais lecher la chambre et toujours la maintenir.
    • Thrombose veineuse ou obstruction du catheter :
    • Avant d’injecter, s’assurer de la permeabilite du catheter, verifier le reflux a chaque manipulation, apres le reflux, faire un rineage abondant.
    • Remplir une seringue de serum physiologique et pousser : si resistance, il y a obstruction, ne  plus pousser.
    • Toujours rincer les chambres abondamment au moment du debranchement, du branchement et entre chaque traitement.
    • Risque d’extravasation : epanchement de produit injecte en dehors de la chambre avec diffusion dans les tissus peri-vasculaires.
    • Risque de desunion du catheter et de la chambre.
    • Risque d’embolie gazeuse :
    • Toujours travailler avec du materiel purge.
    • Toujours manipuler en systeme clos.
    • Prendre systematiquement des seringues a pas de vis.

    Regles de manipulation de la chambre implantable

  • Toujours utiliser une aiguille a pointe de Huber : biseau tangentiel afin d'eviter d'enlever une carotte du septum de la chambre implantable.

  • Utiliser une seringue a verrou : evite les problemes d'etancheite.

  • Utiliser une seringue superieur ou egale a 10 ml : pour ne pas exercer une pression trop forte qui pourrait entraener une rupture du catheter.

  • Maintenir le systeme ferme et en pression continue : pour eviter une embolie gazeuse et le reflux sanguin dans le catheter (risque de coagulation).

  • Maintenir fermement la chambre entre deux doigts lors des manipulations : permet d'avoir un geste precis et efficace. Evite le retournement du boetier et des douleurs.

  • Piquer perpendiculairement : pour eviter de leser la membrane et la rendre permeable.

  • Piquer jusqu'e la butee de l'aiguille : pour etre certain d'injecter dans la chambre.

  • Injecter du serum physiologique avant toute injection medicamenteuse : diminue les risques lies a l'extravasation et les obstructions.

  • Injecter sans exercer de pression trop forte : pour ne pas depasser un eventuel thrombus ou de creer une rupture du catheter.

  • Verifier l'etat cutane avant tout soin : diminue le risque infectieux.

  • Rincer la chambre apres chaque manipulation : evite l'apparition d'un thrombus qui nuirait a la permeabilite du catheter.

  • Alcoolisation apres passage de nutrition parenterale : evite l'obstruction du catheter.

  • Tout retrait d'aiguille de Huber ou gripper se fait en pression positive.

  • Conduite a tenir en cas d'extravasation

  • Arreter la perfusion mais ne pas depiquer.
  • Prevenir le medecin.
  • Delimiter les contours du territoire extravase par un crayon dermographique indelebile.
  • Conserver le dispositif d'injection en place.
  • Aspirer 3 a 5 ml de sang pour retirer le maximum de produit anticancereux.
  • Injecter 5 a 10 ml de serum physiologique afin de diluer le medicament.
  • Puis aspirer a l'aiguille courte le maximum de produit infiltre.
  • Retirer le dispositif d'injection.

  • Soins infirmiers pour la pose d'une chambre implantable

    Soins en pre-operatoire

  • Lieu d’implantation decide avec l’accord du patient.
  • Preparation psychologique du patient.
  • Preparation physique : douche antiseptique, rasage, habillement pour bloc chirurgical.
  • Pose au bloc operatoire, sous anesthesie generale ou locale, par un chirurgien.
  • Soins en post-operatoire

  • Contrele radiologique du thorax pour verifier le bon positionnement du catheter.
  • 1ere injection par le chirurgien au bloc operatoire.
  • Surveiller si hematome.
  • Surveillance d'un syndrome inflammatoire ou infectieux : temperature.
  • Ablation de fils vers J7 - J0.
  • Education du patient :

  • Donner un carnet de suivi, prevenir du de la chambre implantable avant tout examen.
  • Prise de douches possibles. Vivre normalement.
  • Ne pas mettre de bretelles, attention avec la ceinture de securite routiere.
  • Proscrire les sports violents.
  • Surveillances

  • Surveiller les signes d’infection local (rougeur, ecoulement, gonflement) et generaux (hyperthermie, sueur, frissons).
  • Surveiller l'apparition d'un hematome.
  • Surveiller et prevenir les risques lors de la manipulation.
  • Contrele radiologique thoracique pour verifier le bon positionnement de la chambre.

  • Voir aussi :

  • Soins infirmiers : utilisation d'une chambre a catheter implantable
  • Module Gynecologie Maternite
  • Module Hematologie Cancerologie
  •  

    Slidebars
    Adchsm

    Hi, je suis Samir.

    je suis infirmier de sante publique , website designer et android developer.

    www.000webhost.com