Les anticoagulants



Les anticoagulants
L'anti-vitamine K : AVK
Denomination Commune Internationale : les generiques Produits disponibles
Acecoumarol
Sintrom
Fluindione
Previscan
L'heparine non fractionnee
Denomination Commune Internationale : les generiques Produits disponibles
Heparine calcique
Calciparine
Heparine sodique
Heparine sodique
L'heparine de bas poids moleculaire
Denomination Commune Internationale : les generiques Produits disponibles
Enoxaparine
Lovenox
Nadroparine
Fraxiparine



Les antivitamines K : AVK

Mode d'action

    La vitamine K est un facteur indispensable a la synthese hepatique des 4 facteurs de la coagulation : II, VII, IX, X.

    L'action des antivitamines K est donc d'inhiber  la synthese de ces facteurs de la coagulation. Elles sont aussi un relais de l'heparine dans les maladies thromboemboliques.

Indications

  • Prevention de la maladie thrombo-embolique
  • Protheses valvulaires, valvulopathies.

Contre-indications

  • Allergie connue.
  • Toutes lesions susceptibles de saigner, syndromes hemorragiques.
  • Risque hemorragique majore par les associations : antiagregant plaquettaire (aspirine), AINS.

Effets secondaires

  • Hemorragie : cerebrale, abdominales, intra-articulaires.
  • Troubles digestifs.
  • Necrose cutanee, eruptions cutanees allergiques.

Surveillances

  • Surveillance de l'INR :
  • Premier dosage apres 24 a 48 heures selon le produit.
  • Dosage tous les 2 jours jusqu'e stabilisation a deux contreles successifs, puis 1 fois par semaine pendant 15 jours, puis 1 fois par mois.
  • INR = 1  : normal (sans traitement par AVK).
  • INR entre 2 et 3 : dans la plupart des indications au traitement sous AVK.
  • INR entre 3 et 4,5 : en cas d'embolies systemiques recidivantes, protheses valvulaires mecaniques, apres infarctus du myocarde complique.
  • INR > 5 : risque hemorragique important.

Utilisation des antivitamines K

  • Relais de l'heparine par les AVK : continuer l'heparine jusqu'e ce que l'INR soit dans la valeur choisie.
  • Arret des AVK : progressif sur une periode de 2 a 4 semaines.
  • Antidote : vitamine K, PPSB.

Conseils

  • Penser a comprimer le point de ponction veineux pendant 2 a 3 minutes.
  • Pas d'intramusculaire chez ces patients.
  • Ne jamais donner de medicament sans prescription.

Conseils au patient

  • Le patient doit etre informe du risque hemorragique : gingivorragie, epistaxis, hematurie, melena.
  • Prendre le traitement tous les jours e la meme heure.
  • Le TP et l'INR doivent etre fait tous les mois au meme laboratoire.
  • Avoir toujours des medicaments d'avance.
  • En cas d'oubli, ne jamais prendre de double dose.
  • Ne jamais prendre d'aspirine, ni ses derives. Cela va potentialiser l'action des anticoagulants, preferer le paracetamol.
  • Il doit savoir realiser un pansement compressif.
  • Il doit porter sur lui une carte (remise e sa sortie) indiquant qu'il est sous anticoagulants.
  • Il doit eviter de manger des aliments contenant des vitamines k (epinards, chou, persil).
  • Les brocolis .
  • Les choux : chou vert, choux de Bruxelles.
  • La chicoree .
  • Les epinards .
  • La laitue, la scarole, la roquette.
  • Les oignons de printemps .
  • L’huile de colza ou de soja.
  • Il doit informer le personnel de sante et tout nouveau medecin ou le chirurgien qui doit l'operer.
  • Ne pas prendre de medicaments sans avis medical.
  • Necessite d'un suivi.

L'heparine non fractionnee

Mode d'action

    Action anticoagulante par ralliement a l'antithrombine III et potentialisation de cet inhibiteurs de la coagulation.

    Inhibition de la transformation de la prothrombine en thrombine. Cette action inhibe la transformation du fibrinogene en fibrine.

    Le facteur IV plaquettaire inactive l'heparine, ce qui explique l'efficacite variable de celle-ci en fonction du nombre de plaquettes.

Indications

  • Prevention et traitement des thromboses veineuses, des embolies pulmonaires.
  • Phase aigue de l'infarctus du myocarde, angor instable.
  • Occlusions arterielles aigues des membres.
  • Coagulation intra-vasculaire disseminee.

Contre-indications

  • Allergie connue.
  • Toutes lesions susceptibles de saigner, syndromes hemorragiques ou tendances hemorragiques.
  • Hypertension arterielle.
  • Endocardite infectieuse (sauf sur prothese mecanique).
  • Gestes invasif a risque hemorragique : injections intramusculaires, ponctions intra-articulaires ou intra-arterielles.
  • Trouble de l'hemostase.

Effets secondaires

  • Hemorragie : gingivorragie, epistaxis, hematurie, melena, autres.
  • Thrombopenies.
  • Necrose cutanee au point d'injection.
  • Eruptions cutanees allergiques.

Surveillances

  • Surveillance du temps de cephaline active : TCA :
  • Premier dosage :
  • Perfusion intraveineuse : 4 heures apres le debut, jusqu'e obtention de valeurs satisfaisantes, puis 1 fois par jour.
  • Injection sous-cutanee : 4 a 6 heures pres le debut, jusqu'e obtention de valeurs satisfaisantes, puis 1 fois par jour.
  • TCA entre 24 – 41 secondes : normal (le temps du temoin peut varier en fonction des laboratoires).
  • TCA 1,5 a 3 fois le temps du temoin : bon equilibre de l'hemostase.
  • TCA allonge : risque hemorragique important.
  • Surveillance des plaquettes :
  • Contrele des plaquettes tous les jours.
  • 200 000 a 400 000 / mm3 : normal.
  • Heparinemie :
  • Permet la surveillance de la zone d'efficacite de l'heparine dans un but curatif.
  • 0,2 e 0,5 UI /ml.

Utilisation de l'heparine non fractionnee

  • Heparine calcique
  • Preventif : 150 UI/kg en 2-3 injections sous-cutanees.
  • Curatif : 200 UI/kg en sous-cutanee puis 500 UI/kg par jour en 2 a 3 injections sous-cutanees.
  • Heparine sodique
  • Curatif : 50-100 UI/kg en bolus intraveineux puis 400-600 UI/kg par jour perfusion intraveineuse.

L'heparine de bas poids moleculaire

Mode d'action

    Inactivation du facteur Xa : action antithrombotique anti-Xa.

Indications

  • Traitement preventif de la maladie veineuse thrombo-embolique.
  • Traitement curatif des thromboses veineuse profonde.
  • Angor instable.
  • Prevention de la coagulation dans le circulation extra-corporelle lors d'epuration extra-renale (hemodialyse).
  • Toutes lesions susceptibles de saigner, syndromes hemorragiques ou tendances hemorragiques.
  • Gestes invasif a risque hemorragique : injections intramusculaires, ponctions intra-articulaires

Contre-indications

  • Allergie connue.
  • Antecedents de thrombopenie induite par l'heparine.
  • Toutes lesions susceptibles de saigner, syndromes hemorragiques ou tendances hemorragiques.
  • Gestes invasif a risque hemorragique : injections intramusculaires, ponctions intra-articulaires ou intra-arterielles.

Effets secondaires

  • Thrombopenies.
  • Hemorragie legere.
  • Hematome au point d'injection.

Surveillances

  • Traitement preventif :
  • Contrele des plaquettes reguliere.
  • 200 000 a 400 000 / mm3 : normal.
  • Dosage de l'activite anti-Xa : au 2eme jour, 4 a 6 heures apres l'injection.
  • 0,1 e 0,5 unite anti-Xa/ml.
  • Traitement curatif :
  • Contrele des plaquettes deux fois par semaine.
  • 200 000 a 400 000 / mm3 : normal.
  • Dosage de l'activite anti-Xa : au 2eme jour, 4 a 6 heures apres l'injection.
  • 0,5 e 1 unite anti-Xa/ml.

Utilisation de l'heparine de bas poids moleculaire

  • Enoxaparine
  • Preventif : 2 000 (risque moyen) a 4 000 UI/j en injection sous-cutanee (risque elevee).
  • Curatif : 100 UI/kg x 2 fois/24 h en injection sous-cutanee.
  • Nadroparine
  • Preventif : 2850 UI/j (risque moyen) e 38 UI/kg/j x 3 jours en injection sous-cutanee (risque elevee).
  • Curatif : 85 UI/kg x 2 fois/24 h en injection sous-cutanee.

Slidebars
Adchsm

Hi, je suis Samir.

je suis infirmier de sante publique , website designer et android developer.